Les coups d'épée de M. de la Guerche

Les coups d'épée de M. de la Guerche

Amédée Achard

ePUB

1,2 MB

DRM : filigrane

ISBN : 9782322394692

Éditeur : Books on Demand

Date de parution : 30/08/2021

Langue: français

Évaluation:
0%
2,99 €

TVA incluse

Téléchargement disponible dès maintenant

Merci de noter que cet ebook ne peut pas être lu par une liseuse Kindle d’Amazon, mais seulement par des appareils qui peuvent prendre en charge des fichiers au format ePub. En savoir plus

Votre propre livre !

Devenez auteur avec BoD et vendez votre livre et votre ebook en librairie.

En savoir plus
Vers l'an de grâce 16..., il n'était pas, dans l'ancienne province de la Marche, d'ennemis plus irréconciliables, ni d'amis plus intimes, que le jeune huguenot Armand-Louis de la Guerche, et son voisin, le catholique Renaud de Chaufontaine. Lorsque, après la prise de La Rochelle par les troupes de Richelieu, M. de la Guerche s'enfuit en Suède, chargé de documents précieux pour le roi Gustave-Adolphe, il retrouve dans des circonstances dramatiques son ami Renaud ainsi que la ravissante Adrienne de Souvigny. De multiples péripéties entraîneront alors les jeunes gens jusqu'au siège de Magdebourg, où l'histoire se dénouera à la satisfaction des héros, et par le châtiment de leurs adversaire
Amédée Achard

Amédée Achard

Louis Amédée Eugène Achard, né à Marseille le 22 avril 1814 et mort à Paris le 25 mars 1875, est un romancier et auteur dramatique français. Après un court séjour près d'Alger, où il dirige une ferme, puis à Toulouse, où il est employé au cabinet du préfet, il est journaliste à Marseille au Sémaphore pour lequel il écrit nombre d'articles, billets et chroniques. Arrivé à Paris, il collabore au Vert-Vert, puis à L'Entracte, au Charivari et à L'Époque, écrivant à la fois pour lui-même et pour ses collègues journalistes en panne d'inspiration. Il collabore ensuite au journal satirique Le Pamphlet. Il provoque en duel un dénommé Fiorentino qui l'avait diffamé. Au cours de ce duel, il est gravement blessé. Encore convalescent, il part en Italie avec l'armée française pour couvrir la guerre pour le Journal des débats. Achard écrit énormément. En plus de son activité de journaliste, il trouve le temps d'écrire une quinzaine de pièces de théâtre et une quarantaine de romans, parmi lesquels de nombreux romans de cape et d'épée. On lui prête à tort la paternité de cette expression, que Ponson du Terrail avait employée avant lui, mais son roman intitulé La Cape et l'Épée, paru en 1875, en fait un des pères du genre. Il était admiré en cela par Alexandre Dumas.

Il n'y a pour le moment pas de critique presse.

Rédigez votre propre commentaire
Merci de vous connecter ici à votre compte client pour laisser un avis.