Les chrétiens ont-ils incendié Rome sous Néron?

Les chrétiens ont-ils incendié Rome sous Néron?

Enquête sur les dessous d'une croyance

Paul Allard

Histoire & sciences sociales

Couverture souple

34 pages

ISBN: 9782322410163

Éditeur : Books on Demand

Date de parution : 05.01.2022

Langue: français

Impression couleurs: non

Évaluation:
0%
14,80 €

TVA incluse / Envoi en sus

disponible (dès maintenant)

Votre propre livre !

Devenez auteur avec BoD et vendez votre livre et votre ebook en librairie.

En savoir plus
En 64, Rome est ravagée par un terrible incendie. Au moment de l'incendie, Rome, proche de son apogée, était une des plus importantes métropoles de l'Antiquité. Elle comptait environ 800 000 habitants. Des milliers de morts sont dénombrés et près de 12.000 habitations sont anéanties. Une légende tenace a depuis lors fait de Néron, le responsable de cette catastrophe. Les sources latines ne permettent guère d'établir formellement sa culpabilité, mais le doute subsiste. En effet, l'historien romain Tacite décrit l'événement comme le plus grave et violent incendie de Rome. Dès le début de son récit, il met en évidence les incertitudes sur l'origine du désastre : pur accident ou acte criminel à l'initiative de Néron ? (« forte an dolo principis incertum »).

Procédant tel un détective sur la piste d'un crime, Paul Allard revient sur les premiers témoignages de Tacite, Pline l'Ancien, Dion Cassius, ou l'historien Suétone, recoupe les incohérences, et les reconstitutions d'époque avant de conclure sur une hypothèse solide. Un livre court mais richement documenté et qui se lit comme un véritable roman policier. Ce travail fut couronné par l'Académie française.

A lire également sur le même sujet aux Éditions BOD : La persécution des chrétiens sous Néron: Etude historique
de Polydore Hochart (Isbn 978-2322268108)
Paul Allard

Paul Allard

Marie Jules Paul Allard né le 15 septembre 1841 à Rouen et mort le 4 décembre 1916 à Senneville-sur-Fécamp, est un archéologue et historien français. En 1863, il devient, à Rome, le disciple de Giovanni Battista De Rossi. Une connaissance intime des travaux de ce dernier et ses propres études l'amenèrent à entreprendre une histoire des persécutions infligées aux chrétiens par les autorités romaines, oeuvre couronnée par l'Académie française qui lui décerne le prix Montyon en 1877, le prix Thiers en 1886 et le prix Bordin en 1903.

Il n'y a pour le moment pas de critique presse.

Rédigez votre propre commentaire
Merci de vous connecter ici à votre compte client pour laisser un avis.
Recherche propulsée par ElasticSuite