Interdiction d'être

Interdiction d'être

Regarde-moi comme tu es magnifique

Katy Card

ePUB

500,0 KB

DRM : stricts

ISBN : 9782322000463

Éditeur : Books on Demand

Date de parution : 18/06/2015

Langue: français

Évaluation:
0%
7,99 €

TVA incluse

Téléchargement disponible dès maintenant

Merci de noter que cet ebook ne peut pas être lu par une liseuse Kindle d’Amazon, mais seulement par des appareils qui peuvent prendre en charge des fichiers au format ePub. En savoir plus

Pour lire cet ebook doté d’une protection DRM, vous devez posséder un compte Adobe ID et utiliser un logiciel de lecture compatible avec les DRM Adobe. En savoir plus

Votre propre livre !

Devenez auteur avec BoD et vendez votre livre et votre ebook en librairie.

En savoir plus
« Chaque blessure laisse une cicatrice
Et chaque cicatrice raconte une histoire,
Une histoire qui dit j’ai survécu. »
« Aujourd’hui, j’ai décidé d’écrire mon histoire afin de convaincre les femmes victimes de violences psychologiques de briser le silence et fuir leur partenaire. Si la loi du 9 juillet 2010 ,’est pas encore très appliquée, c’est parce qu’il est difficile pour une femme de prouver qu’il ne s’agit pas seulement de violences conjugales quotidiennes mais que cela est pire.
L’homme charmeur que vous rencontrez n’est peut-être pas celui que vous croyez. Il recherche des personnes en situation de détresse, Il les attire, leur fait maintes promesses... Durant cette période, la femme qui est persuadée d’une belle vie, fait tout dans la maison, se met au petit soin pour lui. Lui, se montre serviable et agréable quand il y a des invités afin de ne laisser aucun doute quant à la réalité de son personnage. Dès qu’elle se retrouve seule avec lui, il est tout autre. Il l’humilie, la rabaisse, la dénigre au plus bas de son âme, lui ment, l’isole, tente de l’interner. Dès lors, il cherche son point faible et s’en sert pour se défendre. Ce peut-être la jalousie pour certaines, le physique pour l’autre, ou encore l’accuser de folie, de trahison…
J’ai voulu montrer par mon histoire combien il est dangereux de vivre avec un manipulateur pervers narcissique. Comment cela peut détruire et ruiner une vie ! Comment je me suis laissée prendre dans un piège infernal comme d’autres avant moi sont passées !
Se préparer à fuir, mais avant tout chercher des preuves, car le manipulateur agit en privé. Après l’isolement total, vous êtes totalement piégée, détruite. Vous ne comprenez pas pourquoi vos amies, vos connaissances, ne vous parlent plus.
J’ai voulu aussi montrer comment il a manipulé les gendarmes. Comment ceux-ci m’ont agressée verbalement ! …
Quelle aide existe réellement pour les femmes ? Je parle des femmes ici parce que c’est mon histoire ! Mais j’ai eu une petite pensée pour certains hommes qui subissent la même chose. Cela existe aussi ! J’en ai rencontré…
Les personnes qui portent plainte n’ont jamais gain de cause. Elles sont encore très souvent culpabilisées par les gendarmes… Dans ces mêmes violences psychologiques, plusieurs lois ne sont plus appliquées, je nommerais entre autre, la loi pour les violences conjugales, le vol puisqu’ils gardent tout pour eux, l’atteinte à la vie privée… Et les enfants dans tout cela ?
Katy Card

Katy Card

Katy Card
Je suis née à Dole (Jura). J’avais neuf ans quand mon père se fit embaucher dans une grande entreprise de la région. Dès lors, nous avons emménagé à Tavaux, village où était localisée cette entreprise.
Je ne parlerai pas ici de mes souvenirs d’enfance. Ma vie, elle, a été banale, une sœur, un papa ouvrier, une maman au foyer.
Les lanières du martinet laissaient régulièrement des traces sur tout mon corps. Ma mère en prenait-elle un malin plaisir ?
Mon père ne m’avait frappée qu’une seule fois, moi seule savait pourquoi. Quand il nous a quittés, suite à un cancer, je n’avais que dix-huit ans. Je devais fuir ma mère. Je suis partie avec le premier homme qui s’attachait à moi. Je me suis mariée, j’ai eu quatre enfants.
Durant trente années, j’ai subi des violences conjugales. J’ai quitté la maison familiale lorsque mes enfants sont partis vivre leur vie ailleurs, mais bien trop tard, avec la mâchoire fracturée.
J’avais alors à l’époque de mon divorce, commencé à noter l’histoire des violences subies : ma vie, trente années de calvaire. En réfléchissant, je me suis demandée pourquoi j’écrivais ce livre. J’allais alors me faire souffrir. J’allais également infliger cette souffrance à mes enfants. Leur faire revivre tout cela, mais aussi leur apprendre ce qu’ils ne connaissaient pas. Soit je disais tout, soit je me taisais. J’ai choisi de me taire. J’ai repris ce livre quelques années plus tard, pour moi, uniquement pour moi.
La plume ne s’arrêtait pas d’écrire tellement j’avais de choses à raconter : Ma vie.
Puis j’ai rencontré cet homme, charmeur, séducteur, posé, calme, un air intelligent… Nous sommes tombés follement amoureux. Cela a duré quelques mois, une année, une deuxième peut-être, puis une troisième moins heureuse, suivis d’autres années d’humiliations, de dénigrement, de trahison, mensonges, esclavage, séquestration, tentatives d’internement… juste la période qu’il fallait pour mieux me connaître et pouvoir m’intégrer sous son emprise totale.
Pour quelle raison ?

Il n'y a pour le moment pas de critique presse.

Rédigez votre propre commentaire
Merci de vous connecter ici à votre compte client pour laisser un avis.