De l'autre côté du miroir

De l'autre côté du miroir

Carroll Lewis

ePUB

15,9 MB

DRM : filigrane

ISBN : 9782322014927

Éditeur : Books on Demand

Date de parution : 01/05/2019

Langue: français

Évaluation:
0%
2,49 €

TVA incluse

Téléchargement disponible dès maintenant

Merci de noter que cet ebook ne peut pas être lu par une liseuse Kindle d’Amazon, mais seulement par des appareils qui peuvent prendre en charge des fichiers au format ePub. En savoir plus

Votre propre livre !

Devenez auteur avec BoD et vendez votre livre et votre ebook en librairie.

En savoir plus
" C'est une grande, énorme partie d'échec qui se joue - tout autour du monde - si c'est bien le monde, ici, vous savez.

Oh, comme c'est drôle ! Comme je voudrais bien n'être qu'un Pion, car l'important, c'est de participer, bon, mais bien sûr, j'aimerais encore mieux être reine. " Ses désirs exaucés par la Reine rouge, voilà Alice lancée dans une partie des plus surprenants. La petite fille avance, déplacée pour une raison ou pour une autre, dans un monde peuplé de personnages aussi étranges que cet oeuf perché sur son mur.

Perdue au milieu de tous ces "non-sens", Alice continue de voir "le côté positif de la chose", avec à l'esprit cette éternelle interrogation : est-ce elle qui rêve ou fait-elle partie du rêve de ce Roi rouge, pelotonné dans l'herbe humide ?
Carroll Lewis

Carroll Lewis

Lewis Carroll est le pseudonyme de Charles Lutwidge Dodgson. Le très sérieux Mr Dodgson, professeur de mathématiques à l'université d'Oxford, ne voulait en effet reconnaître "aucun rapport entre lui et les livres publiés sous un autre nom que le sien"... c'est à dire Lewis Carroll!

Né le 27 janvier 1832 à Daresbury, dans le Cheshire, fils d'ecclésiastique, le jeune Charles est admis en 1851 à Rugby, célèbre public school, puis en en 1851 à Oxford. Brillant mathématicien, il enseignera à Christ Churh College jusqu'en 1881, et publiera, sous son vrai nom, plusieurs ouvrages consacrés aux mathématiques et à la logique symbolique. Passionné de photographie, les enfants demeurent ses modèles favoris; il invente pour eux des jeux de langage et leur dédie ses contes, ALICE AUX PAYS DES MERVEILLES (1865), DE L'AUTRE COTE DU MIROIR (1871), LA CHASSE AU SNARKS (1876) et SYLVIE ET BRUNO (1889). Son goût des énigmes des jeux de mots et de la parodie en fait l'un des maîtres du nonsense en littérature. Il décède en 1898

Il n'y a pour le moment pas de critique presse.

Rédigez votre propre commentaire
Merci de vous connecter ici à votre compte client pour laisser un avis.