Concours pour la Journée mondiale du livre

Concours pour la Journée mondiale du livre

Ce lundi 23 avril a lieu la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, et nous vous proposons un jeu-concours spécial pour célébrer cette journée qui vous est dédiée !

Auto-édition, Général | Julie Drouet

Comme chaque année, la Journée mondiale du livre a lieu le 23 avril. Créée par l’Unesco, elle vise à célébrer et promouvoir la lecture, les livres et le droit d’auteur. La date a été choisie en référence à la date de décès de nombreux auteurs connus, dont William Shakespeare, et cette fête puise ses racines dans une très jolie tradition catalane, celle d’offrir une rose avec un livre chaque 23 avril.

Cette année nous proposons aux auteurs BoD de participer à un petit jeu-concours qui met à l’honneur le principe même de cette fête : offrir et recevoir des livres !

LE CONCOURS

Si vous souhaitez participer à ce concours, c’est simple, répondez en commentaire de cet article aux questions suivantes :

« Parmi les livres que l’on vous a offerts, quel est celui qui a le plus compté pour vous ? Pourquoi ? »

Nous tirerons au sort deux gagnants :

– un auteur de livres papier, qui gagnera un tirage de 10 exemplaires d’un de ses livres ;
– un auteur de livres numériques, qui gagnera une publication papier gratuite avec BoD Classique et un tirage de 5 exemplaires.

Vous pourrez offrir ces exemplaires gratuits à vos proches ou à des inconnus, pourquoi pas avec une rose. Une façon de perpétuer cette belle fête !

Comment et où participer ?

Pour participer, vous devez avoir déjà réalisé et terminé avec BoD un livre papier ou un ebook.
Votre contribution doit être de maximum 250 signes (espaces compris), et postée sous forme de commentaire à cet article de blog avant le 30 avril 2018.

Bonne chance à tous !

Lire les termes et conditions de participation à un jeu-concours BoD

— EDIT 2 mai 2018 : Un grand merci à tous pour vos participations. Les deux gagnantes ont été contactées par e-mail ! À bientôt pour d’autres concours ! —

14 

  1. Emilie Achin le 23.04.2018, 11:49 :

    Pour moi, c’est Outlander, de Diana Gabaldon. Je ne m’en lasse pas !
    Je participe pour remporter des exemplaires de Jiji, une infirmière à la recherche de l’amour, mon 2nd roman.
    Bonne chance à tous !

  2. Ludovic METZKER le 23.04.2018, 12:32 :

    Le meilleur ami de mon frère m’avait offert, pour mes 15 ans, « Le comte de Monte Cristo » afin de me pousser à aimer la lecture et… Merci à lui, parce que ce livre est une pure merveille et qu’il m’arrive, à mon tour, de l’offrir pour le plaisir de faire découvrir cette magnifique histoire 🙂

  3. Isabelle le 23.04.2018, 13:55 :

    J’aime tellement de livres, il est difficile de choisir dans les genres et les époques de mes lectures ! Enfant, j’ai bien aimé un livre qui s’appelait ‘Milo » je ne sais plus l’auteur, c’était un livre déjà ancien ayant appartenu à la génération précédente. L’histoire d’un jeune adolescent qui entrait dans le monde du travail et de l’indépendance. Un de ses livres cartonnés et bien reliés comme on en faisait pour la jeunesse dans les années 40 ou 50.

  4. Laure Malaprade le 23.04.2018, 14:04 :

    Une bible éditée en 1860. Non pour son contenu religieux mais pour l’histoire de l’objet. Elle avait été offerte à mon arrière arrière grand père puis s’est transmise de génération en génération. Elle n’aurait pas dû me revenir car mon grand père a été abandonné à sa naissance et adopté, mais ma famille de sang a fait des recherches et nous a retrouvés ! Ce cadeau est le sceau de nos retrouvailles.

  5. Corinne le 23.04.2018, 14:17 :

    Le livre que l’on m’a offert et qui a le plus compté dans ma vie est « L’alchimiste » de Paulo Coelho.
    Il raconte qu’il faut suivre la route de ses rêves jusqu’au bout. Mais le plus beau se trouve peut-être tout près de nous sans que nous le sachions…

  6. Isabelle le 23.04.2018, 16:17 :

    J’aime tellement de livres, il est difficile de choisir Enfant, j’ai bien aimé un livre qui s’appelait ‘Milo », c’était un livre déjà ancien ayant appartenu à la génération précédente. L’histoire d’un adolescent qui entrait dans le monde du travail.

  7. CHAVATTE le 23.04.2018, 16:34 :

    Pour mon dixième anniversaire, mes parents m’avaient offert « Deux ans de vacances » de Jules Verne. Ce livre, je l’ai lu et relu un nombre incalculable de fois. C’est lui qui m’a donné le goût de la lecture puis, plus tard, celui de l’écriture. N’ayant pas le talent de Jules Verne pour les romans, j’ai écrit des biographies et je me suis découvert un intérêt particulier pour l’histoire locale de ma région d’adoption,la Dordogne, que j’ai tenté de faire découvrir, à travers mes livres, aux amoureux de ce beau pays, qu’ils soient nouveaux ou Périgourdins de souche.

  8. Antoine DELOUHANS le 23.04.2018, 16:44 :

    Ce fut pour moi La balade Irlandaise, de Walter Macken, c’est le premier livre qu’on m’a offert et que j’ai lu et j’ai découvert que l’on pouvait faire rêver, faire voyager et donner des émotions par les mots!

  9. Philippe LESTANG le 23.04.2018, 16:58 :

    De mes livres d’enfance, je garde une affection particulière pour « Le merveilleux voyage de Nils Holgersson » de Selma Lagerlöf.
    Voler sur le dos d’une oie sauvage, unique !
    Est-ce pour cela que j’ai toujours regretté de ne pas avoir appris à piloter un avion?

  10. Aurélie Misseri le 23.04.2018, 18:44 :

    Le livre qu’y me fait voyager et rêver depuis toute petite « Le petit Prince » d’Antoine St Exupéry. Ce livre m’a été offert par mon professeur de catéchisme quand j’avais 11 ans et il ne m’a jamais quitté. Je sais que c’est le livre que je transmettrais plus tard. Je ne veux pas que ce livre meurt ou ne soit oublié!

  11. Philippe LESTANG le 23.04.2018, 20:58 :

    De mon enfance, je garde une affection particulière pour « Le voyage de Nils Holgersson » de Selma Lagerlöf.
    Voler sur le dos d’une oie sauvage, unique !
    Est-ce pour cela que j’ai toujours regretté de ne pas avoir appris à piloter un avion ?

  12. Céline Saint-Charle le 24.04.2018, 09:19 :

    Mon père m’a offert les Contes de la bécasse de Maupassant, quand j’avais 9 ans. Une révélation ! J’ai alors compris qu’il existait autre chose que le Club des 5. Tout un monde imaginaire qui s’est ouvert à moi, et que je n’ai plus quitté…

  13. Marie-Christine Martens le 24.04.2018, 22:53 :

    Un été pour Sébastien de Cécile Aubry. J’étais malade, et ma maman me l’a offert pour me réconforter. Un beau livre cartonné comme on en voyait peu. Il avait dû coûter une fortune. Je l’ai dévoré sur la journée. Le meilleur des remèdes et un merveilleux souvenir !

  14. Laure Malaprade le 25.04.2018, 13:18 :

    Une bible de 1860 : mon grand-père avait été adopté et ma famille de sang nous a retrouvés. Cette bible est transmise aux plus jeunes depuis mon arrière-arrière grand père et est arrivée jusqu’à moi. Ce cadeau est le sceau de nos retrouvailles.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>