Planifier sa stratégie presse (1/2)

Planifier sa stratégie presse (1/2)

Les retombées presse et les critiques dans les médias de type blogs sont essentielles pour les auteurs, elles attirent l’attention des lecteurs sur les œuvres. Apprenez à préparer un véritable plan presse et à trouver les médias appropriés pour votre livre.

Conseils | Julie Drouet

En matière de relations presse, la règle d’or est simple : plus la communication est ciblée et professionnelle, plus elle a de chances de toucher sa cible. Que vous publiiez des livres pour enfants, des guides pratiques, des romans ou des essais historiques, le choix des médias que vous visez est décisif. Les journalistes ainsi que les blogs littéraires, que l’on peut désigner dans cet article d’un nom commun de « presse » ou de « médias », sont énormément sollicités. Il est donc essentiel de se démarquer de la foule des autres ouvrages pour éveiller leur intérêt, en envoyant un message clair, pertinent et personnalisé.

Dans deux articles de blog nous nous pencherons sur tous les aspects d’une stratégie presse, en commençant par l’identification des médias appropriés pour votre livre.

DANS LE CAS DE VOTRE PREMIÈRE PARUTION

Communiquer auprès de la presse est d’autant plus nécessaire lors d’une première publication. S’adresser de manière pertinente aux médias adaptés est en effet indispensable si vous souhaitez gagner en visibilité et attirer l’attention de potentiels lecteurs. Obtenir des critiques presse vous aidera également dans vos autres efforts marketing – vous pourrez ainsi répertorier les critiques reçues, les mettre en lien sur votre propre site Internet, et éveiller l’intérêt d’autres médias. Et, bien sûr, les relations presse sont incontournables en cas d’événement : une séance de dédicaces dans une librairie est ainsi l’occasion parfaite d’envoyer un communiqué de presse.

PLANIFICATION DU TRAVAIL DE PRESSE

La stratégie presse est une des composantes de votre plan marketing et suppose, au même titre que celui-ci, de se poser des questions fondamentales sur votre livre et son public cible.
Planifiez votre travail de presse bien avant la publication : pensez à l’avance aux journalistes et blogueurs que vous souhaitez contacter, préparez une liste de diffusion et commencez à rédiger un communiqué de presse. Prenez en compte vos autres actions de promotion et essayez de voir comment vous pouvez éventuellement les relier aux relations presse : avez-vous prévu une coopération (avec un dessinateur, un autre auteur, une association…) ? Le sujet de votre livre est-il lié à une saison ou à un événement particulier ? Organiserez-vous une rencontre avec des lecteurs, lors d’une séance de dédicaces ou dans le cadre d’un festival ? Toutes ces occasions peuvent faire l’objet d’un communiqué de presse.

Il est important de se rappeler qu’il n’y a aucune garantie de succès dans le travail de presse. Fournir aux journalistes du contenu qu’ils peuvent utiliser dans leurs publications est indispensable si vous souhaitez faire connaître votre livre, mais il appartient toujours au destinataire de juger si ce sujet l’intéresse. Cela dit, plus vous présenterez votre ouvrage de manière professionnelle, « accrocheuse » et pertinente, plus la personne à laquelle vous vous adressez sera susceptible d’être intéressée.

CRÉER UNE STRATÉGIE

Qu’est-ce qui distingue votre ouvrage des autres ouvrages du même genre ? Quel message voulez-vous transmettre à chaque média ? Préparez un « pitch », un court texte qui résume la singularité et l’intérêt de votre livre. Quelques idées directrices possibles : le sujet-même de votre ouvrage est peut-être digne d’intérêt, ou bien vous êtes un auteur local qui publie pour la première fois ? Le sujet dont vous traitez est d’actualité (emballement médiatique, période de l’année ou fête spécifique…) ou bien votre livre fournit des informations nouvelles sur un thème déjà maintes fois traité ? Sur la base de ce texte résumant les points forts de votre livre, affinez votre sélection des médias à contacter et demandez-vous ce qui permettra de réellement susciter leur intérêt.

Faisons maintenant un tour des différents types de médias que vous pouvez contacter : la presse locale, les magazines, la presse spécialisée et les blogs. Des exemples d’actions d’auteurs BoD sont destinés à vous fournir l’inspiration et des idées pour votre propre livre mais le potentiel est, bien sûr, sans limite… Comme dans tout ce qui a trait à la communication, la créativité sera votre meilleur atout !

LA PRESSE LOCALE

Les médias les plus précieux pour un auteur indépendant sont les médias locaux, de sa ville, de son département. Bien sûr, vous y penserez probablement naturellement si votre livre porte sur l’histoire ou les coutumes de votre région, en d’autres termes si votre livre peut être qualifié de « régional », mais ce n’est pas le seul cas de figure. Les romans qui ont pour cadre un lieu précis, village, ville ou lieu-dit, ou bien encore les témoignages personnels peuvent notamment intéresser la presse locale. Par ailleurs, les médias régionaux sont souvent bien disposés par rapport aux auteurs indépendants : leur parcours est souvent un bon sujet d’article.

Auteur chez BoD depuis plusieurs années, Guy Raynaud écrit et publie des polars régionaux se passant dans sa région, les Pyrénées-Orientales. À chaque nouvelle publication, il s’adresse ainsi aux médias locaux et a déjà bénéficié de plusieurs articles dans des journaux régionaux, comme par exemple L’Indépendant.

Il y a des centaines de journaux et magazines en France, sur tous les sujets, pour toutes les passions. Dressez une liste des parutions qui pourraient être intéressées par votre ouvrage.

LES MAGAZINES

Le travail de presse ne vise pas seulement à faire publier des recensions de votre livre par des journalistes, il a pour but de faire connaître votre travail, votre nom, voire votre sujet. Les magazines sont donc aussi un relai intéressant : des articles peuvent être consacrés au thème dont traite votre livre, ou à des sujets avoisinants et, dans ce contexte, citer votre ouvrage.
Pensez donc dans deux directions : quels magazines pourraient être intéressés par le sujet de votre livre ? Quels magazines sont lus par votre lectorat cible ?

Un exemple : Sarah Wauquiez a fait appel à BoD pour publier son livre Les enfants des bois en 2014, depuis devenu un best-seller chez BoD. En 2018, l’hebdomadaire Télérama a publié un article intitulé « La vraie vie est en dehors de l’école » dans lequel l’ouvrage de Sarah Wauquiez est cité.

LES JOURNAUX SPÉCIALISÉS ET PROFESSIONNELS

Il existe de nombreux magazines spécialisés, consacrés à un sujet ou à un domaine particulier : la cuisine, l’histoire, les loisirs créatifs, la chasse, ou encore l’art… Si vous avez publié un livre pratique ou un guide, vous connaissez déjà sûrement les publications spécialisées qui ont trait à votre sujet. N’hésitez pas à les contacter pour leur présenter votre ouvrage.

L’auteure Rose Bianchi a ainsi vu ses ouvrages sur la contraception au naturel être chroniqués par le journal en ligne Féminin Bio, dont la ligne éditoriale rencontre de façon évidente les thèmes et l’angle abordés dans les livres : des sujets s’adressant à des femmes, avec une dimension nature très prononcée.

LES BLOGS

De plus en plus incontournables dans le monde de la critique littéraire, les blogs peuvent être un excellent soutien des auteurs. Les blogueurs littéraires partagent leur passion pour la littérature et les livres, se suivent souvent les uns les autres, se sont également fortement professionnalisés ces dernières années, et leur opinion est devenue précieuse tant pour les écrivains que pour les éditeurs. Comme les médias traditionnels, les blogs sont divisés en plusieurs types : les blogs purement littéraires, qui publient critiques de livres, comptes rendus de lectures etc., et les blogs plus lifestyle qui abordent d’autres sujets que la lecture, comme la vie quotidienne, la décoration, la nutrition ou encore de manière générale les loisirs.

La romancière Gally Lauteur relaie ainsi régulièrement sur son compte Twitter les critiques reçues de la part de blogueurs, comme celle publiée par le blog Muffins and Books.

En contactant les blogueurs que vous avez sélectionnés, gardez en tête qu’ils sont aussi des professionnels de leur secteur d’activité : prenez contact avec eux de la même manière professionnelle qu’avec des médias traditionnels.

SÉLECTIONNER

Dans le cas d’ouvrages de fiction en particulier, nous conseillons de commencer régionalement en sélectionnant les journaux, parutions et magazines locaux, de votre village, ville ou département. C’est d’autant plus vrai pour les auteurs débutants et indépendants : l’auto-édition devient de plus en plus populaire et les médias locaux sont généralement friands d’histoires de premières publications. Vous avez tout intérêt à commencer à un niveau local avant de vous adresser à des médias nationaux : tout d’abord parce que vous faites ainsi vos armes en relations presse, et parce que vous pourrez trier profit des articles et critiques reçus dans des journaux locaux, en les mentionnant par exemple au moment de contacter des médias plus importants. Bien sûr, si votre livre est bien adapté au contenu d’un magazine particulier, tel que le sujet de Rose Bianchi mentionné plus haut lors du focus sur les magazines féminins, vous pouvez bien sûr contacter ce magazine tout de suite.

Comment trouver ces journaux et blogs ? Bien sûr en allant chez un marchand de journaux et en cherchant sur Internet. Pour les blogs, faites aussi confiance à la forte capillarité du réseau francophone : la blogosphère est un petit monde, et les blogueurs sont souvent liés les uns avec les autres, se connaissent en ligne ou en personne. En lisant quelques blogs, vous en découvrirez rapidement d’autres. Enfin, si vous écrivez de la fiction, pensez à chercher en priorité les blogs qui soutiennent les auteurs indépendants : il en existe beaucoup, dont les créateurs ont à cœur de soutenir les auteurs indépendants, et vous pourrez notamment les repérer grâce au badge « Je lis des auto-édités » affiché sur leur page d’accueil, ou le hashtag #JeudiAutoEdition utilisé sur Twitter et Instagram.

ÉTABLIR UNE LISTE DE DESTINATAIRES

Dresser une liste complète des médias que vous souhaitez contacter vous aidera à planifier vos envois et à vous organiser. Préparez cette liste sur un logiciel de traitement de données de type Excel qui vous permettra de la mettre facilement à jour. Vous pouvez ajouter tous vos contacts par ordre alphabétique, par type de média, par date de prise de contact… Précisez à chaque fois le nom et le type de média (journal local, radio nationale etc), ainsi qu’un contact direct si vous en avez trouvé : prénom et nom, fonction (par ex. rédacteur en chef ou journaliste culture) ainsi que coordonnées (e-mail, téléphone, ou bien formulaire de contact sur Internet). Actualisez ensuite cette liste régulièrement en fonction des réponses et retours que vous recevez.

Cette liste qui tient dans un seul document permet de tout synthétiser, de garder une image claire des échanges réalisés, de ne pas relancer inutilement un journaliste ou, au contraire, de ne pas oublier d’envoyer votre communiqué de presse à un média important.

TROUVER DES CONTACTS

Les coordonnées des journalistes se trouvent souvent sur le site Web du média même. Dans le meilleur des cas, vous obtenez les coordonnées exactes du journaliste ou blogueur. Si vous ne trouvez pas l’e-mail ou l’adresse de la personne que vous souhaitez atteindre, n’hésitez pas à appeler le média concerné et à demander simplement à quelle adresse vous pouvez envoyer un communiqué de presse (CP). Écrire à toutes les adresses d’un journal en même temps ne sert à rien, votre CP risque d’être considéré comme SPAM, et ce genre d’envoi groupé a tendance à déresponsabiliser les destinataires : « Nous sommes 10 à avoir reçu le même e-mail ? Quelqu’un répondra bien, je ne m’en occupe pas. »

Sachez qu’il existe des services payants vous permettant d’acheter des contacts de journalistes. C’est une option que nous ne recommandons pas. En effet, l’objectif des relations presse pour un auteur indépendant n’est pas seulement de gagner en visibilité, mais aussi de créer un réseau basé sur une connexion personnelle avec les prescripteurs, journalistes, blogueurs ou lecteurs qui recommanderont votre livre. Les listes immenses de contacts impersonnels sont peu pertinentes pour vous, sans parler du coût de ce type de services.

 

Des services presse gratuits

Sachez que les médias, tels que les journalistes et les blogueurs, peuvent faire la demande auprès de BoD d’un exemplaire presse gratuit. Si vous êtes inscrit en tant qu’auteur chez BoD, n’hésitez pas à mentionner cette information lorsque vous envoyez un communiqué de presse ! Il suffit que le journaliste ou le blogueur écrive pour demander l’exemplaire d’un titre à l’adresse presse@bod.fr en présentant son journal, magazine ou blog.

  1. Jean Ducreux le 05.07.2018, 12:02 :

    Excellent. Merci Julie.

  2. Jamelot-Bonnaillie le 27.07.2018, 19:33 :

    Merci Julie, c’est fastidieux tout cela, mais ça va se faire petit à petit. Merci pour tous ces précieux conseils.

  3. Roi de Trèfle le 25.09.2018, 10:40 :

    Bonjour Julie,

    Merci pour ces conseils pertinents et clairs qu’il est bon de nous rappeler. Je note aussi l’info sur le service de presse de BoD, c’est très précieux !

    Bien cordialement,
    Jean-Michel

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>