Planifier sa stratégie presse (2/2)

Planifier sa stratégie presse (2/2)

Vous avez identifié vos médias cibles et défini votre stratégie presse ? Il est temps de créer votre communiqué de presse : tous nos conseils pour communiquer de manière professionnelle et donner envie aux journalistes et blogueurs d’en savoir plus sur vous et votre livre !

Conseils | Julie Drouet

Dans notre premier article de cette série de deux articles, vous avez découvert comment élaborer votre stratégie, identifier les différents types de médias intéressants et établir une liste de destinataires. Il est maintenant temps de contacter journalistes et blogueurs. Vous entrez dans la partie opérationnelle !

Une communication professionnelle

Pour donner toutes les chances à votre livre, un mot-clé : professionnalisme. Les journalistes reçoivent des dizaines de sollicitations par jour et ils n’ont aucune obligation d’écrire sur les sujets qu’on leur propose (y compris quand ils reçoivent un service presse). Vous devez réussir à attirer leur attention par la qualité et la pertinence de votre message. Économisez votre temps et ne contactez que des personnes susceptibles d’être intéressées par ce que vous racontez : par exemple spécialisées dans le sujet de votre livre, ou parce que le thème dont vous traitez est d’actualité.

Il est très probable que vous contactiez la presse par mail, éventuellement précédé par un contact téléphonique servant à vous présenter. Préférez des messages individuels à des mails groupés. Pour plus de lisibilité et de clarté, nous vous conseillons d’attacher votre communiqué de presse (CP) en pièce jointe et de consacrer le corps du mail à un message de présentation et de prise de contact résumant les points-clés de votre CP. Si vous souhaitez également envoyer votre couverture et/ou un extrait de votre livre, pourquoi pas : veillez simplement à ce que les fichiers (PDF ou JPEG) ne soient pas trop lourds (moins de 10 Mo au total). En effet les pièces jointes trop volumineuses ne sont pas acceptées par de nombreuses messageries et votre e-mail risque de ne pas arriver à son destinataire.

L’idéal est de stocker toutes les informations et les documents destinés aux journalistes dans une partie dédiée sur votre site Internet, et d’inclure un simple lien de téléchargement dans votre communiqué de presse. Parmi ces documents pour la presse : votre première de couverture, votre photographie d’auteur (si possible prise par un photographe professionnel, assurez-vous que vous en avez bien les droits), une critique de lecture si vous en avez déjà reçu une particulièrement positive, voire un véritable dossier de presse.

L’OBJET DE VOTRE MAIL

Le premier élément que le destinataire va lire sera le titre de votre e-mail. Les études montrent que l’on décide en quelques secondes si un mail que l’on reçoit nous intéresse ou non. Vous avez donc très peu de temps pour éveiller l’intérêt du destinataire pour votre sujet et le convaincre qu’ouvrir et lire ce message en vaut la peine. Si l’objet de votre mail est trop flou, trop publicitaire, trop long ou contient une faute d’orthographe, le mail ira directement à la poubelle. Il doit être clair, explicite et intéressant pour votre destinataire.

LE CONTENU DE VOTRE MAIL

Le texte de votre e-mail est destiné à présenter au destinataire les raisons de la prise de contact et à donner quelques informations clés, de façon à lui donner envie de lire votre pièce jointe et de vous contacter. Ne faites pas trop long ni trop court, et soignez bien l’orthographe de ce texte. Un mail destiné à la presse émaillé de fautes de français et de mise en page renvoie une image extrêmement négative et n’engage pas à vous considérer comme un auteur professionnel.

N’oubliez pas de mentionner dans votre message et dans votre CP même que BoD envoie des services presse gratuitement aux journalistes et à certains blogueurs littéraires. Il suffit que ceux-ci en fassent la demande personnellement, en présentant leur média, à l’adresse presse@bod.fr.

 

Écrire un communiqué de presse professionnel

Le but d’un communiqué de presse est d’informer les représentants des médias d’un sujet particulier ou d’une actualité. Les CP servent d’ailleurs parfois de base aux journalistes pour la rédaction d’articles ou de bulletins d’information. Un bon communiqué de presse est clair et concis, et son contenu est à la fois pertinent et intéressant pour celui auquel il est destiné. Il doit être bien écrit et agréable à lire mais ne sous-estimez pas la partie factuelle : le journaliste ou blogueur doit y trouver toutes les informations nécessaires. Selon votre ouvrage et votre sujet, le ton de votre CP peut être léger, sérieux ou neutre, l’important étant qu’il soit adapté à votre livre. Dans tous les cas, attention à ne pas utiliser un ton commercial : un CP n’est pas une publicité, c’est une communication à destination d’un groupe cible susceptible de parler de votre livre à un public plus large.

Les communiqués de presse sont construits sur une certaine structure permettant de mettre en valeur les informations clés. Nous vous conseillons une organisation simple et claire : un chapô servant d’accroche, un texte principal, votre courte biographie d’auteur, les informations pratiques et de contact. Le CP complet tiendra idéalement sur une page A4, et peut comporter des images, notamment la première de couverture du livre que vous souhaitez mettre en avant (à l’occasion d’une parution ou d’une signature). Détail pratique : enregistrez-le en PDF.

LE CHAPÔ

Le chapô de votre CP doit introduire votre sujet en deux ou trois phrases. Vous pouvez également donner un titre à votre CP. Ces éléments doivent impérativement comprendre vos arguments clés et informations les plus importantes : c’est ce que le journaliste lira en premier, et ce qui lui donnera l’angle de votre CP.

LE TEXTE PRINCIPAL

Ce texte dépend bien sûr de la raison pour laquelle vous communiquez : organisez-vous une séance de dédicaces en librairie ? Participez-vous à un salon ? Publiez-vous un nouveau livre ? Prenons dans cet article l’exemple d’une nouvelle parution. Il s’agit ici d’expliquer au journaliste quel est le sujet de votre livre et pourquoi celui-ci est digne d’intérêt. Inspirez-vous de votre texte de 4e de couverture et mettez-vous à la place du journaliste. Ce qui est intéressant pour lui, ce sont les particularités de votre livre. En quoi est-il original ? Est-ce une histoire vraie ? A-t-il un style unique ? Traite-t-il d’un sujet d’actualité ? Fait-il preuve d’une exhaustivité rare sur un sujet ? En résumé, quels sont les points forts de votre livre, et qu’apporte-t-il au lecteur ?

N’oubliez pas qu’un journaliste traite toujours ses sujets avec un angle : demandez-vous quelle histoire vous voulez raconter sur votre propre parcours et votre ouvrage. Et adaptez votre CP en fonction de chaque envoi : quelle information va intéresser le destinataire, qu’allez-vous mettre en avant ?

Supposons par exemple que vous avez écrit un roman de fantasy se déroulant dans la forêt de Brocéliande : il sera pertinent d’insister sur l’ancrage régional de votre histoire en vous adressant à la presse locale et de parler davantage de l’intrigue fantastique lorsque vous contacterez des médias spécialisés en science-fiction.

Classez les informations par ordre d’importance : votre destinataire ne lira peut-être pas le communiqué de presse intégralement, autant lui faciliter la tâche. Pour la même raison, préférez des phrases courtes et claires, faites des paragraphes et soignez votre mise en page (gras, puces ou tirets sont les bienvenus).

Si vous avez déjà reçu des critiques élogieuses de la part de journalistes ou de blogueurs littéraires, vous pouvez inclure une ou quelques citations. Vous pouvez également intégrer un court extrait de votre livre pour en donner un aperçu.

VOTRE PROFIL D’AUTEUR

Comme nous l’avons déjà dit, de multiples raisons peuvent pousser un journaliste à s’intéresser à un livre. N’oubliez pas qu’en dehors de la qualité intrinsèque de votre livre ou de l’actualité de votre sujet, votre parcours d’auteur peut aussi être digne d’intérêt. Intégrez une petite biographie à votre communiqué, ainsi que votre photographie d’auteur si vous le souhaitez. Retrouvez plus d’infos sur ce sujet dans notre article.

LES INFORMATIONS PRATIQUES ET DE CONTACT

Récapitulez clairement, dans un paragraphe dédié, les informations pratiques : jour, lieu et heure de la dédicace ou du festival, et/ou type de couverture, nombre de pages, format, prix de vente de votre livre.

N’oubliez pas d’ajouter vos coordonnées (numéro de téléphone, e-mail et réseaux sociaux) afin que le destinataire puisse vous contacter.

LES BLOGS

Petit apparté sur les blogueurs : nous vous recommandons de les aborder avec professionnalisme et respect, comme vous le feriez avec des journalistes, et de rester ouverts à leurs critiques. Sur la meilleure façon de les contacter, retrouvez les conseils de Delphine, du blog Au Bazaar des Livres. Gardez en tête que les blogueurs prennent à cœur de donner leur avis sincère : si votre ouvrage reçoit une critique négative, vous devez accepter cette opinion personnelle. Prenez cette situation comme une opportunité d’échanger et de comprendre ce qui n’a pas plu dans votre ouvrage, voire ce que vous pourriez améliorer !

Checkliste : avez-vous pensé à tout ?

  • Avez-vous donné vos coordonnées pour que le journaliste/blogueur puisse vous contacter facilement ?
  • Le titre de votre mail est-il accrocheur ?
  • Votre communiqué de presse est-il adapté à votre destinataire ?
  • Les informations essentielles sur votre livre sont-elles là ?
  • Les informations sont-elles données par ordre d’importance ?
  • Votre texte est-il agréable et facile à lire ? Les phrases sont-elles courtes ?
  • Reste-t-il des fautes de français ?
  • Les pièces jointes ne sont-elles pas trop lourdes ?

 

Nous vous souhaitons beaucoup de succès dans votre communication presse !

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>