Ça roule pour les jeunes et l’écriture (2/2)

Ça roule pour les jeunes et l’écriture (2/2)

L’écriture n’est réservée ni à une certaine élite, ni aux adultes. Que ce soit sous forme d’un blog, de tweets ou de correspondance, les jeunes écrivent de plus en plus et c’est une très bonne nouvelle. Créative, sans complexe et déterminée, la jeunesse a plein de choses à raconter !

Portraits | Noémie Machner

L’auto-édition permet à cette jeunesse pleine de créativité et d’idées de coucher sur papier leurs rêves et leurs idéaux, leur fantaisie et pensées poétiques ou tout simplement leurs bons plans.

Des jeunes auteurs, il y en a de plus en plus chez BoD. Vous avez découvert la semaine dernière l’interview d’Aurélie-Mathilde. Place aujourd’hui à un auteur encore plus jeune : Marie Tassin.

Quand avez-vous commencé à écrire ?

J’écris depuis toujours à vrai dire. L’imaginaire m’a toujours plu. Vers l’âge de huit ans j’ai commencé à écrire de brèves histoires. Lors de mon entrée au collège c’est devenu plus sérieux, j’ai d’ailleurs écrit plusieurs histoires avant de trouver la bonne idée.

Comment vous est venue l’idée d’écrire « Démon » ?

Je me souviens exactement du moment où j’ai créé cet univers. J’étais dans une voiture pour un trajet de deux heures. J’écoutais de la musique et admirais le paysage sombre qui défilait. Des questions existentielles parcouraient mon esprit. Une m’interpella : « Qu’y a-t-il après la mort? ». J’ai instantanément pensé au paradis et à l’enfer. D’ici m’est venue l’idée de cet univers intermédiaire « Le monde des démons » et par la suite de Lena Jones mon personnage principal.

Bild

Marie Tassin

Marie Tassin a 14 ans et est en classe de 3ème B. au lycée du Saint Esprit à Beauvais. Elle consacreson temps libre à l'écriture et à la couture.

 Il s’agit d’un livre assez volumineux de 300 pages. Vous l’avez écrit en combien de temps ?

J’ai rédigé mon livre en neuf mois et c’est très émue que j’ai écrit le dernier mot sur ma feuille. C’est un peu mon premier enfant.

Avez-vous fait relire vos textes par un parent ou un professeur ?

Oui, mes parents l’ont d’abord lu, puis mon professeur de français.

Que pensent vos amis de votre livre ? L’ont-ils lu ?

Mes amis me soutiennent depuis le début de l’écriture de Demons et je leur en suis très reconnaissante. Ils ont été d’un énorme soutien dans cette aventure et me soutiennent toujours autant. L’une de mes amies a lu le livre deux fois et le relit pour la troisième fois avec toujours autant d’enthousiasme. Les autres sont en ce moment même en train de lire les mésaventures de la sombre Lena. Je pense que je ne pourrai jamais assez les remercier de leur soutien, tout comme ma famille.

J’ai lu qu’un deuxième tome était en cours d’écriture. Entre l’école et les devoirs, quand trouvez-vous le temps d’écrire ?

À  vrai dire, l’écriture est mon échappatoire à ce quotidien et je trouve toujours une voire deux heures dans la semaine pour la suite du premier tome. Généralement, c’est le mercredi ou le weekend.

A 14 ans, se sent-on déjà écrivain ?

Je pense que l’écriture n’est pas une question d’âge mais de volonté. Je pense que lorsque l’on se sent prêt, on peut tenter. Bien évidemment, tous les écrivains n’ont pas écrit leur best-seller du premier coup. On essuie tous des échecs, cela fait partie de la vie. D’un côté, je me sens vraiment écrivain mais d’un autre, je me sens comme une adolescente de quatorze ans, une adolescente basique. J’aime la simplicité et j’aime vraiment faire des choses simples. Je me dis juste que je suis  une adolescente normale avec une capacité anormale. Et tout ceci fait que je me sens bien dans ma peau.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>