Étude sur l’auto-édition

Étude sur l’auto-édition

BoD a réalisé pour la troisième fois sa grande étude sur l’auto-édition. Cette année, l’objectif n’était pas que d’en apprendre plus sur les motivations et les habitudes des auteurs indépendants mais aussi de savoir quelles relations les lecteurs et les librairies entretiennent avec les auteurs et les titres auto-édités.

Auto-édition | Noémie Machner

Vous êtes nombreux à avoir participé en début d’année à l’étude sur l’auto-édition. Vous pouvez désormais découvrir les résultats. Nous avons réalisé une infographie dressant le portrait de l’auteur français indépendant mais ce n’est pas tout ! Nous avons en parallèle questionné lecteurs et libraires afin d’avoir leur avis sur les titres auto-édités. Vous pouvez télécharger en fin d’article la présentation complète des résultats.

Infografie_def

Les auteurs se consacrent beaucoup à l’écriture

 

L’écriture est considérée comme une occupation principale pour plus d’un auteur indépendant sur deux, et pour plus d’1/3 d’entre eux y consacrent plus de 10 heures par semaine.

La liberté reste pour tous l’un des principaux moteurs dans le choix de ce mode d’édition alternatif, les auteurs cherchant avant tout à pouvoir contrôler le contenu (95%), les droits d’auteur (85%) ou encore la promotion (73%).

Pour autant, plus de 60 % d’entre eux consacrent à peine 1 heure par semaine à cette promotion. En effet, moins d’1 auteur sur 10 s’y penchent plus de 10h par semaine, soit 5 fois moins qu’à l’écriture…

 

Deux catégories d’auteurs

 

Les auteurs français sont essentiellement des auteurs dits « loisir » (77 %). L’écriture est une activité à laquelle ils consacrent beaucoup de leur temps. L’autre catégorie d’auteurs identifiée est celle de l’auteur dit « expert » qui publie essentiellement des livres spécialisés.

Par rapport à 2014, il y a une nette augmentation du nombre d’auteurs publiant de la littérature générale (71 % en 2016, contre seulement 60 % en 2014). Les auteurs français sont d’ailleurs ceux qui produisent le plus d’œuvres en littérature générale en comparaison avec les autres auteurs européens.

 

Comment les auteurs vendent-ils leurs livres ?

 

La librairie en ligne est le canal de distribution le plus utilisé par les auteurs indépendants, suivie par la vente directe par l’auteur puis les librairies indépendantes. Le développement des librairies en ligne est donc un facteur très important pour l’auteur indépendant qui peut ainsi être plus largement référencé et toucher de nombreux lecteurs.

Les auteurs français sont les plus dynamiques et osent démarcher directement les libraires. Près de la moitié des auteurs a déjà contacté directement des libraires et dans deux tiers des cas, les libraires ont accepté de vendre leurs livres. Enfin, 43 % des auteurs français ont organisé ou prévoient d’organiser une signature en librairie. Là-aussi, l’auteur français se démarque des autres auteurs européens qui n’organisent que très peu d’activités de ce type en librairie.

L’intégralité de l’étude est disponible ici en téléchargement.

  1. Michel Dupuy le 20.08.2016, 08:18 :

    Comment envoyer mon manuscrit ?

    • Noémie Machner le 22.08.2016, 09:41 :

      Bonjour, vous pouvez l’envoyer par téléchargement en vous enregistrant sur la plateforme auteurs myBoD (Formule BoD Classique) ou bien le transmettre par e-mail ou support de données (Formule BoD Confort). Je vous invite à contacter notre service auteurs au 01.53.53.14.89 ou par e-mail à info@bod.fr. On pourra alors vous aider à choisir la formule la plus adaptée. Noémie de BoD

Répondre à Michel Dupuy Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>